Ma fille ne s’endort plus toute seule…

Madame, je n’en peux plus, ma fille Aurore ne peut plus s’endormir sans que son père ou moi ne dormions près d’elle. Elle a 4 ans. Quand elle était bébé, en suivant vos conseils, nous étions arrivés à la faire dormir seule dans son berceau mais il y a quelques mois, elle a été très malade et nous l’avons veillée plusieurs nuits en finissant par nous endormir à tour de rôle près d’elle. Maintenant, elle ne dort plus sans l’un de nous. Avons-nous fait une erreur en la veillant ? Je n’ai plus de mari et lui n’a plus de femme ! Notre fille nous accapare entièrement et il en va de même toute la journée.

Je vous remercie de votre courrier. J’entends votre peur de ne plus avoir de vie de couple et de vous laisser complètement manger par votre fille. Ne culpabilisez pas, vous avez fait ce que vous sentiez bon pour votre fille quand elle était malade. Maintenant, il faut juste redresser la barre.

Je vous conseille dans la journée de remettre les limites comme avant : elle joue seule un moment qui est limité. Puis, suivant le même laps de temps, vous vous occupez d’elle. Limitez le temps avec une minuterie et vous changez quand la sonnerie retentit. Tout doucement, de jour en jour, vous augmentez le temps à la minuterie et ainsi votre fille apprendra à allonger les moments sans vous. En effet, à cet âge, pour les enfants, le temps est une notion trop abstraite ; la minuterie permet donc de matérialiser cette notion.       

Lorsque vous allez la coucher, racontez-lui une histoire qu’elle a éventuellement choisie et tenez-vous en à une seule. Avant votre lecture, n’oubliez pas de lui expliquer qu’à la fin de l’histoire, vous redescendrez près de votre conjoint car là, est votre place. Elle ne va pas être d’accord mais tenez bon, même si elle pleure. Vous revenez une seule fois pour lui dire que maintenant qu’elle est en bonne santé, les choses redeviennent comme avant : elle doit dormir seule. Son papa doit lui tenir le même langage quand c’est lui qui la couche. A la limite, vous pouvez lui expliquer que vous formez un couple avec son père et c’est cet amour entre vous qui a fait qu’elle a été conçue. Elle est seule, reconnaissez-le, c’est vrai mais dites-lui que quand elle sera plus grande, elle pourra aussi avoir un conjoint. Entretemps, elle doit apprendre la solitude ; c’est la vie.

Courage, tenez bon, ses pleurs ne dureront pas plus que quelques jours si vous ne cédez pas. Elle doit sentir votre détermination à tous les deux.

Avec cette attitude éducative, vous induisez que, plus tard, quand elle sera grande, elle ira chercher son âme-sœur. Vous aurez agi pour lui apprendre l’autonomie et la peur de la solitude sera diminuée.

Bon courage !

Partagez cet article!