Connaissez-vous … le shitaké?

Tous les champignons comestibles ont une valeur nutritive exceptionnelle.
On peut trouver dans tous les champignons ces minéraux et oligo-éléments (pour 100 gr de champignons),

Un champignon à lente maturation va accroître, par rapport à un autre, la quantité de ses sels minéraux. C’est ainsi que le champignon shitaké a été, depuis longtemps, considéré en Orient comme un champignon curatif. Il a puisé ses sels minéraux bien souvent sur du bois, par exemple le chêne (bois très dense) ou le bouleau (bois plus tendre) mais aussi sur le châtaignier, le hêtre et l’aulne.

Dans les bois, la maturation de ce champignon est de 10 mois et c’est seulement après que vient la fructification. Pendant cette longue période, la semence de champignon incube lentement dans la chaleur puisant dans le bois toutes ses substances nutritives pour nous les rendre lors de la fructification.

Grâce à ses vitamines du groupe B principalement, il est un reconstituant nerveux de toutes les cellules du corps.

Pris régulièrement, il diminue le taux de cholestérol dans le sang et il est un puissant antioxydant. Il pourrait avoir des effets sur le ralentissement du vieillissement.
Il est un inhibiteur de tout dépôt, de tout enkystement, de toute tumeur et de toute cancérisation pour une meilleure régulation du cœur, de la circulation sanguine du foie, de l’assimilation des graisses et des sucres. Et par sa prodigieuse action d’accélération du travail de la rate, il améliore les défenses immunitaires.

Tous les champignons ont l’énergie de la terre froide. Cela veut dire qu’ils ont le pouvoir, dans le corps, de drainer donc de faire maigrir les mucosités dans un mouvement de détente du corps. Quand on sait qu’un kyste ou une tumeur est le résultat d’un nœud, d’une crispation, d’une tension dans une partie du corps (Théorie du Dr Hamer), vous comprendrez aisément que le shitaké viendra progressivement détendre ces nœuds et les drainer.

Pour maintenir la richesse de ce champignon, consommez-les après les avoir ébouillantés (s’ils sont frais) de 30 secondes à une minute. Frais avec du gibier, ils sont succulents et vous aurez ainsi un plat bien équilibré en vous libérant de toutes les toxines du gibier.

Attention cependant, son pouvoir draineur est tel qu’il peut, si vous n’y prenez pas garde, vous vider de votre énergie. Pris à forte dose, il exige des compléments plus yang ; par exemple des cuissons sautées, un goût de tamari (sauce de soja) ou de miso (soja fermenté) plus prononcé voire l’utilisation de poisson.

Actuellement, on en trouve facilement des frais qui sont plus tendres au goût que les séchés. Dans ce dernier cas, il faut les faire tremper dans de l’eau une heure ou plus, soit les mettre séchés dans la cuisson des céréales de 50 minutes.

Les champignons mangés crus sont difficiles à digérer à cause de leur cellulose. Il faut donc bien les mâcher même cuits.

Partagez cet article!